Née en 1940, Noëlle Herrenschmidt commence à dessiner en 1971 dans la presse jeune de Bayard Presse. Elle découvre le reportage en 1980, à Calcutta avec Mère Teresa puis à Hong Kong et au Vietnam en 1990. C’est là qu’elle ouvre pour la première fois sa boîte d’aquarelles qui ne la quittera plus.

 

Elle plonge dans le monde judiciaire en 1987 avec le procès Barbie, puis Touvier, pour le journal La Croix. À partir de 1997, elle suit comme dessinatrice d’audience pour le journal Le Monde, le procès Papon, le procès du sang contaminé, le procès Dumas, le procès Clearstream.

 

Parallèlement, depuis 20 ans, elle explore les lieux clos, afin d’en découvrir, par les dessins et les témoignages, le fonctionnement et les hommes et femmes qui y vivent et qui y travaillent.

 

De livre en livre, elle brosse un tableau quotidien de notre société, dans ses institutions essentielles : la justice, la santé, la religion, aujourd’hui la politique.

 

Depuis 2010, elle mène un reportage au long terme sur “le chemin de la loi”, à l’Assemblée nationale, au Sénat, au Conseil constitutionnel, au Conseil d’État, à Matignon, à l’Élysée.

Photographie reproduite avec l'aimable autorisation de Elodie Ratsimbazafy © 2013  www.elodieratsim.com

© Elodie Ratsimbazafy pour Lemonde.fr